L’Arbitrage
L'Arbitrage

Qu’est-ce que l’arbitrage?

L’arbitrage peut être défini à la base comme l’achat et la vente simultanés d’actifs similaires sur différents marchés afin de tirer parti des différentiels de prix. Lorsqu’un commerçant utilise l’arbitrage, il achète essentiellement un actif moins cher et le vend à un prix plus élevé sur un marché différent, réalisant ainsi un profit sans aucun flux de trésorerie net. Théoriquement, l’arbitrage ne nécessite aucun capital et ne comporte aucun risque mais, en réalité, les tentatives d’arbitrage impliquent à la fois un risque et un capital. Commencez à trader des devises et CFD sur AvaTrade dès aujourd’hui

Comment se présentent les opportunités d’arbitrage ?

L’hypothèse de l’efficience des marchés dans la théorie économique suggère que les marchés financiers, y compris tous les investisseurs et autres participants actifs, traitent toutes les informations dont ils disposent en ce qui concerne la valeur des actifs, rapidement et efficacement. Cela laisserait très peu de marge de manœuvre pour que les divergences d’action des prix se produisent sur les différents marchés. En pratique, toutefois, les marchés ne sont jamais efficaces à 100% en raison de la prévalence d’informations asymétriques entre les acheteurs et les vendeurs sur le marché. Un exemple de cette inefficacité est lorsque le prix demandé par un vendeur pour un actif est inférieur au prix offert par l’acheteur. Cette situation est connue sous le nom de «spread négatif» et constitue l’une des principales raisons de l’apparition de possibilités d’arbitrage.

Qu’est-ce que l’arbitrage de devise?

Un arbitrage de devises se produit lorsque des opérateurs financiers utilisent les écarts de prix sur les marchés monétaires pour réaliser des bénéfices. Par exemple, l’arbitrage de taux d’intérêt est un moyen populaire de trader l’arbitrage sur le marché des devises, en vendant de la monnaie à un pays à faible taux d’intérêt et en achetant la devise d’un pays qui paie des taux d’intérêt élevés. La différence nette entre les deux taux d’intérêt est le bénéfice commercial. Cette méthode est également connue sous le nom de « Carry Trade » Une autre forme d’arbitrage monétaire utilisée par les investisseurs est connue sous le nom de « cash & carry ». Elle consiste à prendre simultanément des positions sur le même actif sur le marché au comptant et sur le marché à terme. Dans cette stratégie, un investisseur achètera une devise et vendra ensuite la même devise sur le marché à terme. Ici, le trader tire parti des différents spreads proposés par différents courtiers pour une paire de devises spécifique. Les différents écarts créeront une différence entre les cours acheteur et vendeur, permettant à un opérateur de tirer parti des différents taux. Par exemple, si le courtier A propose la paire USD / EUR à 4/3 dollars pour un euro et que le courtier B propose cette paire au taux de 5/4 dollars pour un euro, un trader peut convertir un euro en USD avec le courtier A, et ils reconvertiront ensuite l’USD en EUR avec le courtier B, générant un profit.

Arbitrage statistique

L’arbitrage statistique est dérivé d’un ensemble de stratégies d’investissement algorithmiques quantitatives. Cette stratégie vise à exploiter les mouvements de prix relatifs de milliers d’instruments financiers sur différents marchés par le biais d’analyses techniques. Le but ultime de l’arbitrage statistique est de générer des profits de trading supérieurs à la normale pour les gros investisseurs. Il est à noter que l’arbitrage statistique ne se prête pas au trading à haute fréquence. Au lieu de cela, il est utilisé pour le trading à fréquence moyenne, avec des périodes de trading allant de quelques heures à plusieurs jours. Dans l’arbitrage statistique, un trader ouvrira simultanément une position longue et une position courte afin de tirer parti de la tarification inefficace des actifs corrélés. Par exemple, si un opérateur estime qu’Amazon est surévalué et que Facebook est sous-évalué, il ouvrira une position longue sur Amazon et, en même temps, une position courte sur Facebook. Ceci est souvent appelé le trading par paires.

Arbitrage triangulaire

L’arbitrage triangulaire est une autre variante de l’échange négatif. Cette stratégie implique la négociation simultanée de trois devises ou plus, ce qui augmente les chances que l’inefficacité du marché génère des opportunités de profit. Avec l’arbitrage triangulaire, un trader tente de trouver des situations dans lesquelles une devise est surévaluée par rapport à une devise et sous-évaluée par rapport à une autre. Par exemple, un opérateur peut analyser les paires de devises USD / JPY, EUR / JPY et EUR / US. Si l’euro est surévalué par rapport au dollar américain, mais sous-évalué par rapport au yen, le trader peut utiliser le dollar américain pour acheter du JPY, utiliser le JPY pour acheter de l’euro et convertir ensuite l’euro en USD à profit.

L’Arbitrage FAQ

  • Y a-t-il des raisons pour lesquelles un arbitrage ne fonctionnerait pas ?

    Dans de nombreux cas, si vous constatez un écart de prix dans vos devis au moment où vous essayez de l’arbitrer, il disparaît tout simplement comme s’il n’avait jamais existé. Il y a plusieurs raisons à cel. L’une d’entre elles est que le prix proposé est erroné ou tout simplement non négociable. Une autre raison possible est un écart entre l’offre et la demande qui n’a pas été pris en compte. Et dans certains cas, c’est simplement parce que le modèle que vous utilisez est erroné ou qu’il y a un facteur de risque dont vous n’avez pas tenu compte.

     
  • L’arbitrage est-il bon ou mauvais ?

    Comme pour la plupart des choses dans l’univers du trading, l’arbitrage n’est ni bon, ni mauvais. C’est simplement un moyen de tirer des profits des marchés. Dans certains cas, on peut même dire qu’il est bon, car il maintient l’efficacité du marché en éliminant les valeurs aberrantes. D’autres prétendent que l’arbitrage est mauvais parce qu’il tire profit de situations qui ne devraient pas exister, ou qui peuvent exister par erreur. En fin de compte, les traders sont là pour faire des profits, et s’ils peuvent le faire en travaillant avec les déséquilibres qui se produisent, alors cela fait tout simplement partie du processus du marché.

     
  • Quels sont les différents types d’arbitrage ?

    L’arbitrage consiste à tirer parti des écarts de prix du marché, mais il prend aussi de nombreuses formes différentes. Il existe l’arbitrage de risque, qui consiste à acheter les actions des entreprises impliquées dans une fusion ou une acquisition. Il y a l’arbitrage de détail, qui consiste à acheter et à vendre des produits physiques comme ceux que vous pouvez voir sur eBay ou Amazon. Il y a l’arbitrage de titres convertibles, qui consiste à acheter un titre convertible et à vendre à découvert l’action sous-jacente. Et il y a l’arbitrage statistique qui fonctionne grâce à l’utilisation de formules mathématiques complexes qui tradent les marchés par programme afin de tirer profit des écarts de prix, même minimes.

     

En conclusion

L’arbitrage permet à un trader d’exploiter les écarts de prix des actifs, mais cela nécessite de la vitesse et des algorithmes adéquats. Sur les marchés financiers, les prix se corrigent généralement rapidement. En conséquence, vous devrez agir rapidement afin de tirer parti de ces opportunités de trading. Commencez à trader des devises et des CFD sur AvaTrade dès aujourd’hui ou essayez notre compte démo sans risque!