BNS
The Swiss National Bank (SNB)

La Banque Nationale Suisse – BNS

La Banque nationale suisse (BNS) est la banque centrale de la Suisse, et elle a la responsabilité de formuler la politique monétaire du pays ainsi que d’administrer les billets en francs suisses.

Le statut prestigieux de la Suisse en tant que centre financier mondial de valeur refuge signifie que la BNS est l’une des banques centrales les plus importantes du monde. La BNS a le mandat constitutionnel de travailler dans le meilleur intérêt du pays.

Pour ce faire, il assure la stabilité des prix et crée un environnement monétaire approprié pour soutenir et soutenir la croissance économique. La BNS est également le banquier officiel de la Confédération suisse et gère également les réserves de change et d’or du pays.

Contrairement à de nombreuses autres banques centrales, la BNS a émis des actions au public et on estime que les investisseurs privés détiennent au total environ 18% de la banque.

 Découvrez vite comment ouvrir un compte de trading en 1 minute!!


Histoire de la Banque nationale suisse

La BNS, dans sa forme actuelle, a commencé ses activités en 1907, grâce à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse adoptée en janvier 1906. Depuis, la banque a eu une histoire intéressante, élargissant continuellement son champ de services et consolidant son autonomie et son indépendance.

Au cours de ses premières années, la BNS recevait occasionnellement des orientations sur des questions politiques du Conseil fédéral de la Suisse. Notamment, la banque a été chargée de produire des billets de moindre valeur pendant la Première Guerre mondiale de 1914 à 1917. Le Conseil fédéral a dévalué le franc suisse en 1936 et une réserve gérée par la BNS a été créée pour être utilisée dans toute émergence future.

La Suisse a toujours été un refuge financier pour les investisseurs, et pendant la crise monétaire mondiale des années 1970, le pays a connu une énorme augmentation des entrées de devises. Au cours de cette période, la BNS a mis en œuvre diverses politiques visant à protéger le franc suisse et à réguler le marché national du crédit. Les dépôts étrangers ne rapportaient plus d’intérêt et des réserves bancaires minimales furent instituées.

En 1994, la Banque nationale suisse a été déclarée société par actions placée sous l’administration et la surveillance de la Confédération suisse. Il bénéficiera d’une autonomie et d’une indépendance complètes en mai 2004 suite à l’institution de l’article 99 de la Constitution fédérale.
Gouvernance de la BNS

La BNS possède 2 sièges à Berne et à Zurich. Il existe 6 succursales représentatives dans certaines villes ainsi que 14 agences gérées par des banques cantonales à travers le pays. Les opérations de la BNS sont supervisées par un conseil de banque composé de 11 membres; 6 nommés par le Conseil fédéral (dont le président et le vice-président) et 5 nommés par les actionnaires.

La banque dispose de 3 départements avec des responsabilités distinctes qui l’aident à remplir son mandat:

  1. Le département I couvre les affaires économiques, les affaires internationales, les services juridiques, les communications et les statistiques.
  2. Le département II couvre les finances, la gestion des risques, la stabilité financière, la trésorerie et la sécurité.
  3. Le département III couvre le marché monétaire et les changes, la gestion d’actifs, les opérations bancaires et les technologies de l’information.

 Découvrez vite comment ouvrir un compte de trading en 1 minute!!

Rôles et fonctions de la BNS

  • Stabilité des prix: la BNS a cherché à maintenir l’inflation en dessous de 2% et utilise les prévisions d’inflation à moyen terme pour guider ses décisions de politique monétaire.
  • Note émission. La BNS produit et distribue des billets suisses ayant cours légal tant au niveau local qu’international. La BNS est également chargée de la distribution des pièces.
  • Mise en œuvre de la politique monétaire. La Banque nationale suisse met en œuvre sa politique monétaire en fixant les taux d’intérêt ainsi qu’en participant activement au marché des changes pour maintenir le taux du franc suisse plus proche de ses objectifs d’environnement monétaire.
  • La gestion d’actifs. La BNS gère les réserves d’or et de change de la Suisse.
  • Paiements sans numéraire. La BNS facilite le règlement des transactions sans numéraire via le Swiss Interbank Clearing (SIC).
  • Stabilité du système financier. La Banque nationale suisse a pour mandat d’assurer un système financier stable en créant un cadre réglementaire, et l’infrastructure financière appropriée qui aidera à identifier et à corriger les risques constitue le système.
  • Opération des marchés internationaux. La BNS est le représentant de la Suisse dans les institutions mondiales telles que le FMI et le G20.
  • Banquier de la Confédération. La BNS est la banque de la Confédération suisse et s’occupe de l’émission et de la conservation des titres ainsi que des opérations de change.

La BNS en analyse fondamentale

La BNS participe activement au marché des changes et modifie régulièrement les taux d’intérêt pour rester dans sa cible d’inflation inférieure à 2%. En règle générale, la BNS augmentera ses taux si l’inflation dépasse 2%. Cela se traduit généralement par un franc suisse (CHF) plus fort, car les investisseurs cherchent à profiter d’une devise à rendement plus élevé.

Mais l’impact sur les actions et les obligations sera négatif car les emprunts deviendront coûteux tant pour les entreprises que pour les consommateurs. Néanmoins, la BNS s’efforce toujours de trouver un juste équilibre entre inflation et croissance économique. Cela signifie que dans certains cas, la banque peut maintenir des taux d’intérêt bas pour stimuler l’économie.

Retrait de l’Euro Peg de la Banque nationale suisse

En 2011, la BNS a indexé le franc suisse sur l’euro (EUR) au taux de 1,2. L’ancrage a été établi pendant la crise de la zone euro et a contribué à propulser le CHF en tant que devise refuge, mais cela a nui à son économie d’exportation alors que la devise s’est raffermie en raison des entrées de capitaux en devises.

En 2015, la Banque nationale suisse a supprimé l’ancrage en raison de la conjoncture économique mondiale. La zone euro devait mettre en œuvre un programme d’assouplissement quantitatif agressif qui affaiblirait l’euro et par conséquent le CHF.

Cela aurait signifié que la BNS aurait été obligée d’imprimer littéralement plus de francs juste pour maintenir l’ancrage. Le danger imminent d’hyperinflation locale a motivé la décision de la Banque centrale de supprimer l’ancrage.

L’impact du mouvement sur le marché des changes a été énorme et l’événement reste l’un des plus importants de l’histoire du marché. Le CHF a gagné plus de 30% contre l’euro et plus de 25% contre le dollar américain en une seule journée.

 Découvrez vite comment ouvrir un compte de trading en 1 minute!!