Actions Renault

actions renault

Trader les actions Renault

Renault est l’une des sociétés les plus attrayantes du moment. La vente de nouveaux véhicules Renault s’accroît de jour en jour grâce à l’intégration de nouveaux marchés sur lesquels l’entreprise intervient, ainsi que d’autres marques dont elle est filiale, qui apportent de la valeur ajoutée, génèrent des ventes et génèrent des profits plus importants.

Renault peut être un gros investissement, mais pour prendre la bonne décision pour investir en bourse, il faut avoir toutes les informations nécessaires et précises avant de commencer son trading en ligne sur CFD d’actions.

Dans cet article, nous allons essayer d’exposer les plus importantes informations de l’entreprise Renault RNO, afin que vous puissiez avoir une vision plus claire de l’entreprise française de production automobile reconnue mondialement depuis des décennies.

Vous pouvez dès maintenant investir en quelques minutes et profiter des opportunités du trading sur la meilleure plateforme de trading au monde

Présentation de l’entreprise Renault

Comme on le sait, le groupe Renault est un groupe international qui a réalisé un Chiffre d’affaire en 2017 -soit l’an dernier- plus de 70 milliards d’euros ce qui le place dans l’un des premiers producteurs et revendeur de véhicules non seulement en France mais également au-delà de nos frontières nationales, avec une présence à l’international très forte et en constante croissance.

Son engagement pour l’innovation est évident, dans un très proche avenir, il proposera 8 modèles de véhicules entièrement électriques, 12 nouveaux véhicules hybrides, ainsi que 15 véhicules qui auront une capacité de conduite autonome, et compte accroitre son volume de vente grâce aux recherches en innovations opérées durant ces dernières années.

La concurrence de Tesla et d’autres constructeurs automobiles se développe dans ce sens, les conducteurs sont de plus en plus conscients de la nécessité d’un monde plus propre et exigent des voitures moins polluantes que celles que nous connaissions jusqu’à présent.

Le groupe Renault s’engage depuis plusieurs années à participer à un avenir dans lequel les véhicules électriques auront un poids bien évidemment plus important dans les ventes. De ce côté, Renault est prêt à relever le défi et faire face aux concurrents présents sur le marché de l’électrique.

Son poids international est soutenu par le groupe d’entreprises qui le composent. En effet, Renault détient à ce jour un peu moins de 45% du producteur de véhicules japonais Nissan, ce qui lui confère un poids conséquent et une présence importante sur le marché asiatique. Son capital d’investissement a également intégré le groupe Samsung Motors et Dacia à son actif, ce qui prouve que le marché international profite également au producteur français qui se permet d’acheter des entreprises multinationales et réaliser des profits malgré une période économiquement difficile pour la plupart des secteurs en France et en Europe.

Les concurrents de Renault

En France, les ventes de véhicules automobiles sont réalisées par Renault, Citroën et Peugeot. Renault est le leader des ventes, suivi par le groupe PSA, qui comprend Citroën et Peugeot.

Les voitures les plus vendues en France sont respectivement la Renault Clio, suivie par la Peugeot 208.

Mais les concurrents de Renault ne s’arrêtent pas au marché local, Renault comme nous l’avons dit dans le précédent paragraphe, est un constructeur automobile international, bien que son principal marché reste principalement l’Europe.

Il faut également distinguer que Renault fabrique un véhicule destiné à un segment moyen de la population et il serait absurde de le comparer à des marques comme Mercedes ou à BMW qui se classent depuis toujours dans le moyen voir haut de gamme plutôt et satisfont du coup une demande plus exigeante de la population mondiale et de ce fait laissent une place très large au constructeur automobile français sur un secteur plus large et moins exigeant, sur lequel il prospère et fait ses preuves depuis de longues années maintenant.

Il est vrai que Renault fabrique de grandes berlines, avec l’intention de « voler » des parts de marché aux véhicules de luxe, tout comme ces marques fabriquent des véhicules plus petits avec moins de caractéristiques, avec l’intention de prendre quelque chose sur le marché Renault.

Identifions ici les principaux concurrents européens et internationaux de Renault sont :

  1. PSA
  2. Volkswagen
  3. Toyota
  4. Ford (principal concurrent américain)

Les principaux atouts du Groupe en 2018

  • Très présent dans la construction et l’innovation de véhicules hybrides
  • Renault est très présent dans les pays en développement
  • Le Groupe est très peu endetté

Parfois le succès ou l’échec du lancement d’un nouveau modèle, fait monter ou descendre les actions d’un constructeur, c’est pour cela que si l’on veut investir dans les actions du groupe Renault, il faut analyser la concurrence et essayer de comprendre mieux les choix stratégiques entrepris par le groupe pour saisir des opportunités d’investissement.

Les partenaires commerciaux Renault

Dans un marché mondialisé dans lequel nous vivons, pour être compétitif, vous devez créer des alliances avec vos concurrents, ou avec des entreprises qui vous aideront à améliorer les produits que vous prodisez déjà.

C’est le cas de l’alliance Renault, avec le groupe Daimler Mercedes Benz pour l’échange de technologies.

Cet accord a été signé en 2010 et s’est concrétisé par des collaborations entre les deux parties. Le groupe Daimler a travaillé avec Renault dans la conception et le développement des Renault Talisman, Renault Espace et Renault Mégane.

En retour, Renault fournit des moteurs performants et moins polluants à Mercedes pour sa classe A, de la catégorie des véhicules que nous avons mentionné plus haut dans l’article, comme étant la gamme moins haute gamme étant en compétition dans le même secteur que certains véhicules de Renault (comme la Clio par exemple).

Mais ce n’est pas la seule collaboration Renault. Actuellement Mitsubishi a conclu des accords de collaboration avec Nissan, dont nous savons qu’elle appartient à peu près à 45% à Renault.

L’idée dans ces partenariats est de partager la technologie, en plus de produire et de lancer des produits ensemble. Ces innovations technologiques sont des opportunités pour l’ensemble du marché, et l’association des groupes permet également de diviser – et donc réduire – les coûts de R&D.

Pour cette coopération, ils ont créé une joint-venture, qui est actuellement dédiée au développement et à la production des KEI cars, des « micro-véhicules » vendus exclusivement au Japon et qui connaissent un succès incroyable sur ce marché immense de par sa population.

Analyse des cotations du groupe Renault

Les entreprises du secteur automobile sont considérées comme des entreprises cycliques. Lorsque le cycle économique est haussier, les rendements offerts par ces actions sont supérieurs à la moyenne.

Cependant, lorsqu’une crise économique ou financière est installée, ce sont les actions qui se comportent le moins bien.

L’explication est simple, quand l’économie se porte bien, les gens consomment plus et s’inquiètent d’acquérir des biens plus coûteux, comme les véhicules fabriqués par Renault, mais quand cela ne va pas, ces investissements sont reportés et seuls les véhicules vendus sont vendus. les gens ont vraiment besoin.

Dans ce graphique historique de Renault, pris les citations mensuelles, on peut voir comment, avant la crise financière de 2007, les actions Renault ont touché 95 € par action, mais en pleine crise financière, mais lorsqu’elles proposaient déjà des mesures de redressement l’économie, les actions Renault ont atteint un minimum proche de 8,5 euros.

Malgré une économie issue de l’une des pires crises financières que nous ayons connues, l’action de Renault a retrouvé presque son niveau historique.

Il existe une théorie sur les maximums historiques et cela fonctionne généralement très bien. Si les actions de Renault cassent leurs plus hauts historiques, il est probable que beaucoup d’argent soit investi dans cette valeur, et prévoirait une très forte hausse. L’explication est aussi simple, au-dessus du prix n’a pas de résistance, et le marché est souvent régi par ces décisions un peu absurdes. S’il monte et n’arrête pas de monter, il y aura de plus en plus d’investisseurs intéressés à acheter des actions Renault, c’est un effet de retour d’expérience.

Dividendes de Renault

Malgré une économie issue de l’une des pires crises financières que nous ayons connues, l’action de Renault a retrouvé presque son niveau historique.

Il existe une théorie sur les maximums historiques et cela fonctionne généralement très bien. Si les actions de Renault cassent leurs plus hauts historiques, il est probable que beaucoup d’argent soit investi dans cette valeur, et prévoirait une très forte hausse. L’explication est aussi simple, au-dessus du prix n’a pas de résistance, et le marché est souvent régi par ces décisions un peu absurdes. S’il monte et n’arrête pas de monter, il y aura de plus en plus d’investisseurs intéressés à acheter des actions Renault, c’est un effet de retour d’expérience.

Renault distribue un dividende annuel qui, ces dernières années, augmente constamment. En 2017, Renault a distribué un dividende de 3,15 euros par action. La date à laquelle les actions sont cotées est le 21 juin 2017 et le paiement est effectué le 23 juin 2017.

Pourquoi trader les CFD d’actions sur Avatrade

  • Avatrade est un des rares broker régulé en Forex et CFD
  • Nous sommes parmi les moins chers du marché
  • Tradez sur les meilleures plateformes
  • Profitez d’une formation gratuite au trading en ligne
  • Trading de 250 instruments disponible sur une seule et même plateforme
  • Trading mobile sur Metatrader 4 et AvatradeGo
  • Tradez avec l’un des meilleurs courtiers présents dans le monde depuis 10 ans